Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/06/2017

Sri Nisargadatta Maharaj

Pour faire connaissance

avec le témoignage de l'un des plus grands sages de notre temps

 

http://maharajnisargadatta.blogspot.fr/

 

Quand je vois que je ne suis rien, c'est la sagesse. 
Quand je vois que je suis tout, c'est l'amour.
Et entre les deux ma vie s'écoule...
 
«Limitez vos intérêts et activités à ce qui est nécessaire concernant les plus élémentaires besoins pour vous et vos dépendants. Économisez vos énergies et votre temps pour briser le mur que votre mental a érigé autour de vous. Croyez-moi, vous ne le regretterez pas.»

23/10/2016

Découvrez le Reiki USUI et Holy Fire

Vous consultez ce site.

Il n'y a pas de hasard !

Vous avez entendu parler du Reiki ?

Vous cherchez un système qui puisse vous aider dans votre développement personnel ?

Vous souhaitez aider les autres ?

J'ai suivi les niveaux 1 et 2 de Reiki Usui avec Pascal Wallyn à Mazamet et c'était vraiment bien !

Vous trouverez en suivant les liens ci-dessous des réponses aux questions que vous ne vous êtes pas encore posées.

http://www.reikiusui-holyfire.com

http://www.reikiusui-reikikaruna.com

Si vous souhaitez vous former au Reiki, prenez votre temps pour choisir le maître qui va vous initier. Suivez votre intuition.

Bonne lecture

 

 

 

 

 

 

 

 

24/07/2016

Couper des liens d'attachement

Pas toujours facile de couper des liens d'attachement tout en conservant de l'amour ou de l'amitié.

C'est ce que propose le site Philosophine dans lequel vous trouverez deux exercices pour couper les liens d’attachement conscients ou non qui nous relient aux autres. Ces deux méthodes vont vous permettre de couper les liens toxiques entre vous et l’autre personne tout en conservant les liens d’amour. Il est bon de les appliquer régulièrement ou dès que le besoin se fait ressentir.

Il n’est pas rare de ressentir immédiatement les bienfaits ou de constater des changements dans les jours suivants comme la résolution d’un problème, une sensation de paix, des nouvelles inattendues d’une personne. Cependant, il arrive parfois qu’il fallut plus de temps et persister dans la pratique avant d’obtenir des résultants selon l’intensité du lien qui vous relie vous et la situation problématique.

Une fois ces techniques faites, il est bon de lâcher prise, de laisser faire les choses. De remettre les soucis ou la relation en question entre les mains de l’univers.

Cliquez ci-dessous :

http://www.philosophine.fr/couper-les-liens-dattachement/

 

bonne expérience 

19/03/2016

Créez une meilleure vie

AVOIR LE COURAGE DE VIVRE LA VIE QUE NOUS VOULONS VRAIMENT,

PAS CELLE QUE LES AUTRES ATTENDENT DE NOUS…

Si vous ne connaissez pas Jean-Jacques Crèvecœur, c'est le moment de découvrir ses travaux.

" Lorsque l’heure de la mort a sonné, seules les questions existentielles ont encore une raison d’être. Tout le reste, tout ce pour quoi nous avons consacré la majeure partie de notre vie, semble tout à coup bien futile…
Pendant de nombreuses années, l’infirmière australienne Bronnie Ware accompagna les personnes en fin de vie. Elle leur posa invariablement la même question : « Que regrettez-vous le plus, maintenant que votre vie s’achève ? » Parmi les réponses recueillies, la plus fréquente était : « J’aurais voulu avoir le courage de vivre une vraie vie pour moi-même, et pas celle que les autres attendaient de moi… »
C’est en janvier 1983 que j’ai commencé à emprunter ce chemin moins fréquenté. Je n’avais pas encore 22 ans. J’étais jeune, mais déjà au fond de moi, je savais que je ne voulais pas d’une vie où l’on me montrerait l’autoroute que je devrais emprunter. À l’époque, je ne savais pas encore très bien comment m’y prendre. Mais je désirais ardemment répondre à cette question : « Quel est le sens de ma vie sur cette Terre ? Comment puis-je répondre aux aspirations de mon âme ? Comment ne pas vivre ma vie par procuration ? » Depuis ce moment, j’ai expérimenté de nombreuses pistes, exploré de multiples voies, testé des processus hors des sentiers battus… Je me suis souvent trompé, je me suis fait mal parfois, j’ai blessé mes proches maintes fois… Mais j’ai grandi. Et aujourd’hui, je me sens plus vivant, plus conscient, plus fluide qu’il y a trente ans !"

Lisez la suite, vous ne serez pas déçu

  • des articles
  • des conseils
  • des vidéos

Pour reprendre sa santé et sa vie en main

http://creer-une-meilleure-vie.com

 

Bien à vous

 

 

 

 

21/02/2015

L'intuition

Savoir quelque chose juste avant que cela n’arrive… Non, ce n’est pas de la science fiction, mais un phénomène intuitif commun appelé pressentiment. Les neuroscientifiques lui ont consacré de nombreuses études, et ont prouvé non seulement son existence, mais aussi que celui-ci transite par le corps. 

http://histoiredintuition.com/  

12/08/2014

Esprit intégratif

Je vous livre ici le lien vers un site réunissant des informations sur la pensée intégrative, les penseurs et les artistes qui s'y rattachent.

http://www.psychotherapie-integrative.com/ 

L'esprit intégratif cherche à unifier le réel dans sa diversité

L'esprit intégratif cherche à relier, à harmoniser, à unifier le réel dans sa diversité, dans sa complexité.
Il est surtout actif dans le domaine de la connaissance, où il tente de mettre des liens entre les différents champs de la connaissance, divisés, séparés et cloisonnés par l'esprit scientifique classique, donnant lieu à des spécialisations de plus en plus nombreuses. En particulier, il travaille à la réunification des savoirs qui s'occupent de la matière, du corps, de la réalité sensible objective avec les savoirs qui s'occupent du psychisme, de l'esprit et de la réalité subjective.
S'il y a une métaphore qui convient bien à l'esprit intégratif, c'est celle du pont ou de la passerelle.

Les penseurs du désastre ou de la désintégration possible de ce monde, sont de plus en plus nombreux

Jean-Pierre Dupuy dans son livre « Pour un catatrophisme éclairé » annonce la catastrophe globale prochaine.

« Le temps est venu de mener une réflexion sur le destin apocalytique de l'humanité : avec le siècle qui s'achève, nous avons en effet acquis la certitude que l'humanité était capable de s'anéantir elle-même, soit directement par l'utilisation des armes de destruction massive, soit indirectement par l'altération des conditions nécessaires à la survie (...) Face à cette situation inédite, la théorie du risque ne suffit plus : il nous faut apprendre à affronter la catastrophe, à ne plus l'imaginer dans un futur impropable mais à la penser au présent. Et pourtant nous refusons de croire à la réalité du danger, même si nous en constatons tous les jours la présence. C'est au caractère inéluctable de la catastrophe et non à sa simple possibilité que nous devons désormais nous confronter. »

 

 

 

29/06/2014

L’essence de l’Enseignement de Krishnamurti

L’essence de l’Enseignement de Krishnamurti

 

Rédigé par Krishnamurti lui-même en 1980 à la demande de sa biographe Mary Lutyens.

L’essence de l’enseignement de Krishnamurti se trouve dans sa déclaration de 1929, où il dit : « la Vérité est un pays sans chemin ». Nulle organisation, croyance, nul dogme, prêtre ou rituel, aucun savoir philosophique, aucune technique psychologique ne permet à l’homme de s’en approcher. Il doit la découvrir dans le miroir de la relation, par la compréhension du contenu de son propre esprit, par l’observation et non par l’analyse introspective ou la dissection mentale.

L’homme a édifié en lui une barrière de sécurité faite d’images - religieuses, politiques, personnelles. Elles prennent vie sous forme de symboles, d’idées et de croyances.

Le poids de ces images opprime la pensée de l’homme, ses relations, sa vie de tous les jours. Ces images sont les racines de nos problèmes, car elles séparent l’homme de l’homme. Sa perception de la vie est pétrie de concepts arrêtés d’avance. Le contenu de cette conscience est toute son existence. Ce contenu est commun à toute l’humanité.

Un individu est un nom, une forme et la culture superficielle qu’il assimile de la tradition et de son environnement. La nature unique de l’homme ne réside pas dans cet aspect superficiel, mais dans une liberté totale à l’égard du contenu de sa conscience, laquelle est commune à tous les êtres humains. Il n’est donc pas un individu.

La liberté n’est pas une réaction; la liberté n’est pas un choix. C’est la prétention de l’homme de se croire libre parce qu’il a le choix. La liberté est pure observation, non dirigée, sans crainte de punition, sans désir de récompense. La liberté n’a pas de motif; la liberté n’est pas au bout de l’évolution de l’homme, mais se tient dans le premier pas de son existence. Par l’observation, on commence à découvrir le manque de liberté. La liberté se révèle dans l’attention vigilante et sans choix que l’on porte à son existence quotidienne et à ses activités.

La pensée est temps. La pensée est née de l’expérience et du savoir, qui sont inséparables du temps et du passé. Le temps est l’ennemi psychologique de l’homme. Notre action s’appuyant sur le savoir, et donc sur le temps, l’homme est en permanence l’esclave du passé. La pensée étant toujours limitée, nous vivons constamment dans l’effort et le conflit. Il n’y a pas d’évolution psychologique.

Si l’homme perçoit le mouvement de ses propres pensées, il verra la scission entre le penseur et la pensée, l’observateur et l’observé, l’expérimentateur et l’expérience.

Il découvrira que cette scission est une illusion. Alors ne demeure que la pure observation qui est vision directe, sans aucune ombre de passé ou de temps. Cette vision pénétrante et intemporelle produit une transformation radicale et profonde dans l’esprit.

La négation totale est l’essence du réel. Quand il y a négation de toutes les choses que la pensée a produites psychologiquement, alors seulement est l’amour, qui est compassion et intelligence.

Copyright ©1980 Krishnamurti Foundation Trust Ltd

http://www.jkrishnamurti.org/fr/about-krishnamurti/the-core-of-the-teachings.php 

Allez voir

Il était une fois une petite fille qui
vivait dans une maison sur les
contreforts d'une vallée.

à chaque fois qu'elle sortait de chez
elle, cette petite fille regardait une
maison de l'autre côté de la vallée.
Que cette maison était belle, et son
jardin aussi. Ses volets verts
dessinaient un visage et sa petite
cheminée lui donnait un air adorable.
C'était la maison dans laquelle elle
rêvait de vivre.

Un jour elle n'y tint plus. Elle
profita que ses parents lui avaient
confié la tâche d'aller acheter du pain
dans le fonds la vallée et poussa un
peu plus loin...

Elle continua son chemin et traversa la
vallée pour aller vers la si jolie
maison, la voir de plus près

Elle arriva à la maison et dût
traverser un jardin rempli de ronces et
d'orties. Ah non, le jardin n'était pas
si bien ! Puis après avoir évité des
embûches, elle arriva près d'un t'as de
briques.

Elle leva les yeux et vit que la petite
cheminée était petite car elle était
tombée. Et les volets ! La peinture
était écaillée. Les vitres étaient
sales.

Heureusement que cette maison avait une
jolie vue sur l'autre côté de la
vallée.

Elle regarda cette belle maison de
l'autre côté de la vallée, oui celle
là, si jolie et si mignonne.

Il lui fallut quelques secondes pour
réaliser que la plus belle maison de la
vallée, c'était en fait la sienne !

------

Oui l'herbe est toujours plus verte
dans le pré d'à côté, tant qu'on n'y
est pas. Vous êtes vous pris à rêver de
choses que vous voyiez, sans vous
demander si ce que vous aviez déjà
n'était pas mieux ?

Dans cette histoire, c'est encore
l'idée que l'on se fait d'une chose, la
programmation qu'elle se fait elle même
qui trompe la petite fille. Elle a la
chance de se rendre compte de son
erreur. Mais combien de nous ne se
rendent compte de leur erreur que trop
tard ?


Combien de nous aussi ne se montrent pas
assez intéressés pour parcourir leur monde
et se rendre compte de choses évidentes,
pourvu qu'on les regarde sous un autre
angle?

La curiosité, l'intérêt sont des forces
vitales qui nous permettent de sortir
de nous même et de nous développer.



“La seule source du savoir est
l'expérience”

Albert Einstein
 
 
 

01/05/2014

Douter des diagnostics

Un article de Jean-Jacques Crèvecoeur. 

 

LES MÉDECINS DOUTENT DE LEUR PROPRE MÉDECINE… QUAND ILS DEVIENNENT PATIENTS !

Il y a une quinzaine d’années, une étude britannique révélait que les médecins recevant un diagnostic de maladie « grave » consultaient, en moyenne, sept confrères différents avant de croire au diagnostic et de décider de la stratégie à mettre en œuvre pour combattre le mal dont ils souffraient !

lisez l'intégralité de l'article et découvrez  le site de l'auteur en cliquant ci-dessous :

http://creer-une-meilleure-vie.com/neosante-29-douter-des...

09/04/2014

Les cinq préceptes du Reiki

La méthode secrète pour initier le bonheur

Le médicament merveilleux contre toutes les maladies du corps et de l'esprit   

 

Juste pour aujourd'hui

1 Ne te mets pas en colère

2 Ne te fais pas de souci

3 Montre de la gratitude

4 Travaille dur (sur toi-même)

5 Soit bon envers tes prochains

 

Matin et soir, assieds-toi dans la position de méditation gassho

et répète ces mots à voix haute et dans ton coeur.

     Pour l'amélioration du corps et de l'esprit Usui Reiki Ryoho.

Si vous voulez comprendre ce qu'est le Reiki :

 

http://www.reikido-france.com/