Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2017

Songez à être un homme poreux !

Pour éviter d'être engorgé par la pression sociale, apprenez à devenir un homme poreux :

« On appelle le chamane « l’homme poreux ». Ce qui veut dire qu’il incorpore quand il veut ce qu’il décide d’incorporer. À l’inverse de « l’homme éponge » qui, lui, incorpore tout. Pour peu qu’il ne songe pas à se presser régulièrement, il se retrouve complètement submergé. »

Extrait de: Maja Cardot. « ABC du Chamanisme. »

 

 

29/12/2017

Des raisons de se réveiller le matin

"Pour se coucher satisfait, il faut se lever chaque matin déterminé."


GEORGE LORIMER

 

"Votre premier rituel de la journée est de loin le plus influent, car il a pour effet de déterminer votre état d’esprit et de donner le ton pour le restant de la journée."


EBEN PAGAN 

 

Extrait de: Hal ELROD : " Miracle Morning."

11:08 Publié dans Développement, Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : but

26/12/2015

Le Guetteur

Abilly, village du sud de la Touraine
2025
-25 °

La lumière blafarde du jour qui se lève peine à traverser les vitres givrées. Le poêle que je viens de ranimer à l’aide de quelques bûches, réchauffe lentement la pièce. Au dehors tout est silencieux et si quelque être humain venait à s’approcher, je ne manquerais pas d’entendre ses pas faire craquer la neige. Qui viendrait ? Un sous homme, mutant survivant de la catastrophe ? Ils ne s’approchent plus des habitations de ceux qui contrôlent encore les machines, le feu et l’électricité et ce qui reste de la médecine. La foudre des armes s’abat sur eux sans pitié. On ne peut plus les sauver et leur contact physique nous détruirait. La maladie est affreuse. D’ailleurs mes armes sont à portée de main. J’ai toujours un couteau à la ceinture.

Un compagnon des Krav commandos lancerait d’abord un signal connu du réseau.

Dans la zone interdite, cette maison est tout ce qui reste de mon passé. Cette époque encore vivable, même avec la crise. Les grandes villes ne sont plus que ruines; surtout les banlieues. Seuls les villages et les petites villes ont été épargnés car les habitants ont fui sans se battre. Nous avons réussi à protéger plusieurs sites en y laissant certains d’entre-nous dont la tâche est de surveiller et d’entretenir tout ce que nous avons pu sauver de l’ancienne civilisation : Bibliothèques entières, médicaments, essence, matériel de mécanique, d’électricité et d’électronique, vaisselle, outillage, générateurs, éoliennes, véhicules de toutes sortes, armes et même des cliniques et un hôpital.

Alors, je viens ici quand j’ai besoin d’être seul pour prendre des décisions. Je me sens bien. J'ai de quoi chauffer. Et puis, il faut bien passer rendre visite à ceux qui sont restés, les Guetteurs de la région. Le puit fournit toujours de l’eau potable et j’ai aménagé une pompe à main qui fonctionne de l’intérieur. Une petite éolienne me fournit l‘électricité pour l’éclairage et la radio qui permet le contact. Autant dire que le téléphone a cessé de fonctionner assez rapidement avec la catastrophe. Au moins, il a été relativement facile de monter quelques antennes ou d’utiliser les antennes de l’ancienne Gendarmerie pour relancer un réseau de communication par la radio.

Je suis devenu un compagnon des Krav commando, un nomade. Ma base est dans le massif central. C’est là que nous avons pu monter le centre principal de la résistance, regrouper le maximum de matériel, d’hommes et de femmes valides. Tous travaillent à reconstituer et sauvegarder ce qui vient du passé et qui mérite de l’être. Je me déplace en Buggy. Un petit véhicule léger qui permet de s’échapper en tout terrain en cas de besoin ; de plus, c’est silencieux et ça consomme peu d’essence. Je ne peux pas emmener beaucoup de matériel, mais je connais bien les caches aménagées par les compagnons sur tout le territoire. La région contrôlée correspond à tout le grand ouest, elle englobe le centre jusqu’à Nevers et descend jusqu’en Lozère.

 

10:45 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

17/02/2015

Extrait du Meilleur des mondes d’Aldous Huxley (1932).

On s'approche de la réalité !

Lire la suite

22/02/2014

Science-fiction soviétique et ex-soviétique

Russkaya Fantastika 

Toujours pour les amateurs de science-fiction, mais cette fois d'origine soviétique ou ex-soviétique (écrivains des ex-républiques de l'URSS). 

http://www.russkaya-fantastika.eu/

 

Actuellement 

La Russie continue à produire de nombreux films de SF, qui bien souvent ne n'arriveront pas jusqu'en France, mais tant pis, cela ne nous empêchera pas de vous en parler. D'autant plus que ce qui s'annonce pour 2014 et 2015 pourrait bien être prometteur.

NooSFere pour les amateurs de science-fiction

http://www.noosfere.org/default.asp

L'association nooSFere est à l'origine une fédération de plusieurs sites gérés indépendamment, construite autour de plusieurs bases de données et d'une encyclopédie alimentée par l'ensemble de l'association. Il y a donc profusion de sections. Voici donc une page qui va vous permettre de vous y retrouver plus facilement.

   La base de données littérature est la section la plus importante (quantitativement parlant) de nooSFere. Vous pouvez accéder aux parutions littéraires (mises à ªour de manière hebdomadaire en fonction des programmes des éditeurs), ainsi qu'aux fiches des auteurs, éditeurs et collections, prix littéraires...

    Actuellement sont référencés en base 50191 livres, 26527 intervenants (auteurstraducteurs...). La base de données s'enrichit régulièrement et fait l'objet d'incessantes corrections. 

    Très régulièrement, des ouvrages sont chroniqués par les adhérents de nooSFere ou reprises des principales revues (Fiction, Bifrost, Galaxies) : 7356 critiques sont actuellement consultables. Une page de critiques récentes recense celles du mois en cours et du mois précédent.

 

    Enfin, une page est à votre disposition pour les livres d'art.

 

http://www.noosfere.org/actu/news.asp

 

 

 

Bonne lecture